Le Long Bar Rally : La balade printanière du BMCAC

Comme les autres années, vu le succès remporté par les 6 Heures de Visé et les restrictions règlementaires quant à l'année des voitures admises, le comité du BMCAC (Basse-Meuse Classic Auto Club) avait décidé d'organiser sa balade printanière sous l'appellation Visé-Rome-Visé,  ce fut un énorme succès. Dès lors, le comité a décidé de remettre à nouveau le couvert, le 29 avril, mais cette fois avec Le Long Bar Rally, en référence à l'ancienne mythique épreuve anglaise.

Autre avantage de cette balade, indépendamment des équipages qui n'ont pas la possibilité de participer aux 6 Heures de Visé Basse-Meuse pour raison de voiture "incompatible", il y a ceux qui n'ont pas non plus cette opportunité parce qu'ils font partie des nombreux bénévoles qui contribuent au succès de l'événement visétois.

 

Dès lors que le succès a été à nouveau au rendez-vous en 2017, vette formule a été conservée. Le rendez-vous du matin est prévu dès 08h00, cette année à la concession ..., où sera servi le petit-déjeuner. Partant de là, les participants se retrouveront pour un Walking Dinner au  prestigieux R Hôtel Expériences, à Remouchamps, après une halte-apéro prévue non loin de là, avec la collaboration de la maison Maag-Vins de Visé. La boucle de l'après-midi ramènera les équipages à au MOSA Bar comme en 2017.

 

Comme l'an dernier, le parcours uniquement prévu sur routes asphaltées, s'étendra sur moins de 250 km, à parcourir en bon père de famille, avec pour seule but de se balader au coeur de nos belles régions ardennaises, sans aucune notion de vitesse ou de temps. Pour plus de convivialité et pour permettre aux novices de vivre cette expérience unique, le Road-Book est rédigé précisément et simplement (fléché-métré-détaillé).

 

Le droit d'engagement est prévu à 95€/ équipage de 2 personnes (supplément de 25€ par éventuel accompagnant), lequel se verra remettre un petit trophée souvenir

 

Les inscriptions sont ouvertes, à ceux que cela intéresse de jouer ; le nombre de places est limité...

 

*avec l’autorisation de Jacques COLLARD