Le classement

 

Suite à une réclamation quant au classement final des 6 Heures de Visé Basse-Meuse 2015, tous les calculs ont été revérifiés et avalisés définitivement. Les organisateurs déplorent le retard ainsi engendré par ce fait d'autant plus regrettable qu'il cadre assez mal avec la philosophie qu'ils entendent insuffler à leur événement, qu'ils souhaitent avant tout bon enfant et convivial. Bien que le règlement prévoit "qu''aucune réclamation ne sera admise" (point 9. "Réclamation – Appel"), ils ont toutefois tenu cette année à jouer la transparence et faire toute la lumière sur les faits reprochés et ainsi définitivement écarter le doute, à prouver leur intégrité, d'autant qu'ils avaient déjà ressenti des mises en doute (par les mêmes personnes) lors des précédentes éditions. (Photos V. Lourtie (Facebook), L. Rosso (Facebook) et Ph. Budin)

 

Concernant le classement, la composition du podium ne fait que confirmer les résultats 2013 et 2014, avec avant tout une deuxième victoire de l'équipage du Rétro Mosan, De Rive-Paterka sur leur BMW 2002 de 1974 (déjà vainqueurs de l'édition 2013). Ou plutôt Paterka-De Rive, puisque pour cette fois, ils avaient décidé d'échanger leurs baquets. Suit la famille Venier sur sa superbe Lancia Fulvia "Monte-Carlo", devant les vainqueurs 2014, Defays-Pirot (BMW 1602 S de1973). A noter que ces trois-là sont concentrés en 100 points seulement.

 

Smulders-Langevin sans les Spéciales

Notons que parmi ceux qui se sont limités au Road-Book "normal", sans parcourir les Sections Spéciales, c'est le duo Smulders-Langevin qui s'impose sur sa toujours appréciée Volvo PV544. Il précède dans ce classement officieux Kilesse-Thonard (Citroën 11B "Traction 11 Légère" de 1951) et Florkin-Thonard (Chevrolet Bel Air 1954).

 

Les dames à l'honneur

Si la première dame classée pointe au 8e rang (Loozen Marie-Année, associée à son époux Jean-Pierre Thonard (on voit les familles qui ont l'habitude des Road-Book...) sur une Daffodil de 1967, ce sont Ariane POLMANS et Stéphanie WIDY qui remporte le prix du premier équipage 100% féminin.

 

Les vainqueurs... battus

Sachant que le classement est réservé aux voitures d'avant le 01.01.1976, on notera que s'ils avaient disposé de la voiture initialement engagée (une Triumph TR4 A IRS de 1967), Spiessen-Desmare auraient terminé 2e avec 1465 points. Dommage !

 

Enfin, impossible de passer sous silence la performance de Verstraete-Lesuisse, l'équipage qui a rentré la "plus belle" feuille de contrôles. Même avec un coefficient relatif à leur voiture de 1980 (Toyota Corolla GT), ils auraient remporté l'épreuve avec 1390 points ! Une victoire qui aurait été d'autant plus indiscutable en considérant qu'ils auraient disposé d'une monutre affichant une année identique à celle des vainqueurs... Vous croyez qu'ils ont tout compris ? Ils savent en tous cas ce qui leur reste à faire pour 2016...

*avec l’autorisation de Jacques COLLARD